Et tout s’effondre : journal du camp de Vught

Un colis dans la boite aux lettres, chouette ! Les éditions Notes de nuit m’ont envoyé au mois d’octobre l’ouvrage Et tout s’effondre : Journal du camp de Vught et j’avoue l’avoir mis de côté, étant submergée par d’autres lectures. C’est avant les vacances de février que je me suis décidée à le lire.

Ce journal est fait de notes prises sur le vif, témoignant des persécutions des juifs aux Pays-Bas. Durant son internement au camp de Vught (Pays-Bas), Klaartje de Zwarte-Walvish a tenu un journal où elle décrit ce qu’elle a vécu depuis son arrestation en mars 1943 jusqu’à sa déportation en juillet 1943 en camp d’extermination.

Couturière anonyme et fragile de santé, elle livre dans un récit resté inconnu du grand public jusqu’en 2008 son entrée dans l’enfer et le comportement méprisant  des bourreaux qui viennent la chercher chez elle en tâchant de lui faire oublier dès lors son humanité. Les paroles sont crues, violentes mais ne tombent jamais dans le pathos, avec un style quasi documentaire qui jour après jour énonce l’indicible.

Les convois, les enfants sacrifiés, les dortoirs, les humiliations et bassesses du quotidien mais aussi l’optimisme et la poésie qui perdurent en ces femmes oubliées. Jusqu’à la page du 4 juillet 1943 qui sera la dernière, écrite dans le  camp de Sobibor avant la fin.

Ouvrage précieux que ce témoignage, écho de la mémoire d’une couturière anonyme devenant celui des juifs du Pays-Bas. Une lecture qui nécessite de se mettre en condition pour faire face à ce que l’on connait de la Shoah, à ce que l’on a entendu en cours d’histoire, à ce que l’on a étudié… et à la réalité des faits vécus et exprimés par le biais d’une voix juste. Une certaine résonance avec le Journal d’Anne Franck et Suite française d’Irène Némirovsky.

Merci aux éditions Notes de nuit de m’avoir permis de l’accompagner le temps d’une lecture.

Portrait. Copyright : Joods Historisch Museum, Amsterdam.

2 Commentaires

  1. Cette présentation donne envie de se plonger dans ce récit d’une vie bouleversée par l’horreur. De quoi faire réfléchir en ces périodes de tensions multiples…

    1. Les carnets d'une runneuse dit : Répondre

      Oui, c’est un livre magnifique que je te conseille vivement.

Laisser un commentaire