J’ai testé la Garmin Forerunner 630 : épisode 2

Comme je le disais précédemment (voir épisode 1) il y a énormément de fonctionnalités dans cette montre (jouissant d’une assez belle autonomie) dédiée aux runners, avides que nous sommes de mesurer et de sauvegarder nos performances mémorables (ou pas !). Précisons que cette montre peut être également utilisée en marche ou même à vélo : en effet, outre les deux profils de course à pied, la Forerunner 630 dispose d’un profil vélo qui offre les mêmes réglages, un profil course à pied en salle ainsi qu’un profil « autre » à priori réservé à d’autres activités sportives comme la marche ou le ski. Les duathlètes connaissent les bienfaits d’une double activité course à pied /cyclisme et je ne parle pas de la natation ! Il faudra en revanche acquérir un chariot pour fixer la Garmin sur le cintre afin qu’elle ne se perde pas dans les rayons 😉

Mais revenons à la course à pied. La Garmin servira dans un premier temps à conserver l’historique de toutes vos activités liées au running. Il faudra en revanche veiller à déclencher le chronomètre à chaque entraînement, simple footing ou course plus longue afin de disposer de statistiques complètes. Plusieurs modes de navigation sont disponibles : en appuyant sur le bouton 5, vous accédez très rapidement par défilement vertical à l’historique de vos activités classées par ordre anté-chronologique et aux détails de chaque sortie (distance parcourue, temps réalisé, allure, calories, cadence).

Il est également possible d’avoir au sein du dossier historique les totaux hebdomadaires et mensuels effectués. Juste au-dessous des totaux se trouve la partie options qui permet de tout réinitialiser.  

En appuyant sur le bouton 2 et en ayant sélectionné l’icône course puis le menu du bouton 5, vous accédez de nouveau à l’historique mais aussi à d’autres fonctionnalités, notamment les paramètres d’activités. Ces derniers permettent de personnaliser différents écrans de données (1 à 4 champs disponibles, édition de chaque champ possible, à savoir chrono, allure, distance, vitesse…) et de définir des alarmes de nature variée (personnalisé, fréquence cardiaque, durée de course/marche, allure, temps, distance, cadence…).

Rappelons que votre vitesse de course s’exprime en kilomètres par heure (km/h) et qu’elle correspond donc à la distance que vous pouvez parcourir en une heure alors que votre allure correspond au temps nécessaire pour parcourir un kilomètre (min/km).

Une fois ces différents réglages réalisés vous bénéficierez ainsi au cours de chacune de vos courses de précieux indicateurs fiables consultables en temps réel vous permettant d’adapter justement votre allure en fonction des objectifs visés… et de votre forme du moment !

Photos : P. Nobis

Laisser un commentaire