Les fruits et légumes sont ils nos amis pour la vie ?

Des pommes, des poires, et … des fruits et légumes frais !

Après un mois de mai qui a réussi à nous faire croire que winter was coming, voici que contre toute attente Paris se pare d’une douceur estivale prête à faire chanter les cigales.

Envies de soirées en terrasse, de shorts et de sandales, rangeons enfin les écharpes et dévoilons nos bras blanchis qui demandent un peu de répit.

Quand l’été pointe le bout de son nez, ce sont toutes nos habitudes qui s’en retrouvent bouleversées, et l’alimentation ne déroge pas à la règle car l’envie de fraicheur s’impose naturellement ….Troquons les tartiflettes hivernales contre des salades de crudités et laissons de côté les chocolats viennois pour s’initier aux smoothies colorés.

Fruits et légumes

Envie de consommer plus de fruits et légumes ? C’est le moment de s’y mettre !

En hiver, je vous l’accorde, on se laisse difficilement attendrir par la pomme qui exerce le monopole absolu sur les étalages mais à l’arrivée du printemps, les marchés prennent des allures appétissantes auxquelles il est difficile de résister. Ne me dites pas que vous restez insensible au charme d’un abricot bien mûr, d’une fraise à la chair tendre ou d’une pêche juteuse à souhait ?

Depuis toute petite, je consomme une grande quantité de fruits et légumes, mes grands-parents ayant un jardin potager et un verger qu’ils cultivent avec amour encore aujourd’hui. Une de mes activités favorites consistait à grimper tout en haut des cerisiers pour m’empiffrer de fruits jusqu’à en avoir mal au ventre, ce qui me permettait d’échapper aux jeux de ma petite sœur tout en consommant mon aliment favori.

Je me souviens de ces nectarines aux formes étranges, de ces abricots dans lesquels il m’arrivait de trouver des vers, de ces citrons tout bossus qui me rappelaient quasimodo …Moches, ça oui, mais jamais je n’ai retrouvé de saveurs égales aux fruits cueillis et consommés dans les arbres.

Et quand on vit à Paris ? Je vous l’accorde, il est difficile faire pousser son verger personnel 100% bio en plein centre ville mais cette excuse n’en est pas une.

Fruits et légumes

Alors, on s’y met ? 4 points pour vous convaincre d’adopter la fraich’attitude en consommant des fruits et des légumes à volonté.

  1. Parce que c’est bon pour la santé

Si le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour, c’est avant tout pour notre bien puisque ces habitudes permettraient de prévenir les maladies cardiovasculaires, les cancers et de lutter contre l’obésité. D’autre part, les fruits et légumes sont riches en antioxydants, en fibres et en vitamines, tout bénéf’ pour l’organisme. Croquons les à pleines dents !

  1. Parce qu’on les trouve partout

Primeurs, magasins bio, grandes surfaces, AMAP… Renseignez-vous sur les endroits où vous pouvez remplir votre panier avec des fruits et légumes frais de qualité. Quand j’ai vu l’état des salades en arrivant à Franprix, je peux vous dire que je me suis vite informée sur les jours de marché ! Résultat : tous les samedi matin je me rends porte de Vincennes telle une mémé armée de son caddie, pour dévaliser les stands de mes marchands préférés…Et j’adore ça ! Privilégiez les produits de saison, ouvrez votre cœur à ceux qui sont moches (rappelez-vous des citrons tordus de mon grand-père !) et vérifiez leur fraicheur en un coup d’œil à leur aspect et leur couleur.

orange-citron-moche-pub

  1. Parce qu’il ne faut pas avoir (trop) peur des pesticides

Selon les dires de deux nutritionnistes que j’ai interviewé pendant la soirée de lancement de la fête des fruits et légumes frais (on en reparlera), l’agriculture et les traitements infligés aux produits à l’heure actuelle sont bien plus raisonnés que ceux des années 80. Non, tout n’était pas mieux avant ! Même si les émissions alarmantes que l’on peut entendre nous rabâchent qu’il ne faut plus rien manger à cause des pesticides, il y aurait en réalité plus de bénéfices que de risques pour la santé à consommer des fruits et des légumes…et pas nécessairement du bio. Il parait même qu’en les lavant bien il n’est pas nécessaire de retirer la peau mais ça, c’est une autre histoire et je reste assez sceptique sur le sujet.

  1. Parce que vous le valez bien

Bon, j’arrête d’essayer de vous convaincre, vous aurez compris que les fruits et légumes frais sont bel et bien vos amis pour la vie.

Variez les plaisirs, cuisinez-les ou dévorez les tout crus, laissez-vous tenter devant les étalages des marchands et pensez à eux en cas de petit creux. Placez une panière abondante dans votre salon, d’autres dans la cuisine, emportez-les partout et vous succomberez à leurs mille et une vertues.

Pour info, cinq fruits et légumes par jour correspondent à environ 700 g. et une portion a à peu près la taille d’un poing fermé. Au moins c’est visuel, et vous ne direz plus que vous avez mangé votre quota après avoir grignoté une misérable cerise !

fruits et légumes

Pour aller plus loin : Mon amie Marie (rédactrice du blog Les ebooks de Marie) m’a invitée à la soirée de lancement de la fête des fruits et légumes frais qui se déroulera du 10 au 19 juin 2016. Il s’agit d’un évènement dédié aux fruits et légumes frais visant à faire découvrir ces produits à un large public, et particulièrement aux enfants et aux parents.

Vous pourrez aussi rencontrer de nombreux professionnels de la restauration, de la santé, de l’éducation… De quoi parfaire vos connaissances et poser toutes vos questions.

Recettes, conseils et évènements sont disponibles sur leur site, et vous pouvez aussi les suivre sur Twitter sur le compte @FruitsLegumesFR

Dans mon prochain billet, je vous donnerai des conseils nutritionnels tirés de l’interview de deux diététiciens rencontrés lors de cette soirée. Affaire à suivre de près.

4 Commentaires

  1. Et ces fruits et légumes te donneront plein d’épluchures une fois cuisinées qui peuvent se recycler en compost (même sur un balcon parisien, oui :-), mais également… se cuisiner ! Les chips de pelures de pomme de terre, de pommes ou autres légumineux sont ainsi de plus en plus répandues. Une manière de profiter de leurs apports tout en réduisant ses déchets 🙂

    1. Les carnets d'une runneuse dit : Répondre

      Merci pour tous ces conseils Sébastien, on sent l’expérience qui parle ! J’avoue que je n’avais jamais pensé au compost sur mon balcon d’1m² mais c’est effectivement envisageable ! Il existe aussi des composts de quartier dans les grandes villes comme nous l’indique ce blog : http://compostaparis.blogspot.fr/

  2. Rébecca dit : Répondre

    Super article ! « telle une mémé armée de son caddie » ahah tu m’as bien fait rire ! Ça donne envie de se mettre au régime estival ! A St-Petersburg il pleut et la température ne dépasse pas les 16 degrés mais je compte bien suivre cet article dès mon retour en France 😉

    1. Les carnets d'une runneuse dit : Répondre

      A Paris ce n’est pas la joie non plus en ce moment mais je garde espoir et les fruits rouges me rappellent le sud !

Laisser un commentaire