Randonner à Embrun, épisode 2

La suite des aventures du billet précédent continue ici, avec la quatrième journée

Jour 4 : Attention, les randonneurs se réveillent ! Même si les courbatures sont toujours bien présentes, nous partons ce matin de l’autre côté d’Embrun en traversant la Durance, laissant derrière nous le Mont Guillaume qui est presque devenu familier.

randonnée

Notre parcours n’est pas millimétré, l’idée étant de découvrir Baratier et ses environs sans savoir à l’avance le nombre de kms exact à parcourir… De toute façon, nos jambes devront s’adapter ! La marche débute par l’agréable promenade du Roc qui nous amène à longer la Durance et à contourner le village de Baratier par l’est. Un panneau indique que le Belvédère du Plat Aiguille se situe à 1600 mètres, nous empruntons donc le chemin qui y mène, semé d’embûches à cause d’éboulements, travaux et terrains glissants à gogo… Pas facile de s’orienter ! Après quelques détours et une côte coriace plus loin, nous arrivons au Belvédère qui nous offre un point de vue aérien, commenté par une famille à l’accent franc-comtois très prononcé.

randonnée

A ce moment précis, nous nous rendons compte que les bouteilles d’eau se vident à vitesse grand V et que nous avons été trop légers sur la cargaison. Tant pis, nous casserons la croûte plus tard, là où nous pourrons nous recharger en eau.

Le GR 50 du tour du lac nous mène à un gite où nous pouvons enfin nous restaurer, avec d’autres marcheurs qui recherchent aussi un peu de tranquillité (dixit le père qui dit à son enfant pour avoir la paix : « Compte les papillons mon chéri ». Fou rire incontrôlable en voyant la tête du gamin !)

randonnée

Après 45 minutes de pause, nous reprenons la route par un petit chemin de rando pour rejoindre l’abbaye de Boscodon puis le GR 653D, chemin de Compostelle, en descente continue jusqu’à la plage du lac qui nous tend les bras pour une baignade improvisée, après 25km de marche.

Malgré la vase et les cailloux, nos corps murmurent merci au contact de l’eau, et nous en profitons pour nager un peu et détendre nos muscles chauds. Le temps passe, il est tard déjà, nous retournons à Embrun par le chemin de la digue le long du lac, et finissons en beauté par la tranchante côte des falaises qui n’a plus de secret pour nous. 30km au chrono, la Garmin a failli s’épuiser, pas nous, record battu !

randonnée

Crados, oui, crevés, oui, mais l’étrange sensation après tant de kms d’avoir retrouvé l’état brut de son corps, ce pour quoi il est fait sans artifices ni assistance : marcher. Je pourrai le faire des semaines entières, chaque jour repartir, explorer et découvrir, et sentir mes pas me rappeler combien je suis vivante.

Après cette minute d’introspection, je vous propose de partager à votre tour vos lieux et circuits préférés de randonnée, en France et à l’étranger, pour continuer à voyager à travers vos commentaires !

randonnée

Et comme j’ai le chic pour expérimenter ce qu’il ne faut surtout pas faire, je vous réserve un article pour vous aider à préparer au mieux votre randonnée… Conseils avisés d’une tête en l’air chevronnée !

5 Commentaires

  1. J’ai quelques bons souvenirs de belles randonnées près de Mont louis dans le Pyrénées Orientales . Dans l’Yonne, il y a de belles randonnées à faire, une de 50km « Les Portes de Villeneuve » ou encore la traditionnelle « Auxerre – Vézelay » qui est top .
    Après à l’étranger, randonnée volcanique sur l’Etna et en Tunisie à Tozeur avec la traversée d’une partie Chott el Djérid. Et d’autres encore on en reparlera…

    1. Les carnets d'une runneuse dit : Répondre

      Merci beaucoup pour ces précieux conseils et idées, cela ne fait qu’accentuer mon envie de marcher, surtout à l’étranger ! J’ai effectué un trail dans l’Yonne à Sens l’an passé, un petit 20km, et le parcours m’a beaucoup plu. Mais la Tunisie… Ça fait envie !

  2. PN dit : Répondre

    Hello !
    J’adhère tout à fait à la minute d’introspection 😉 Parmi mes randonnées préférées, en France j’ai bien aimé l’ascension (à pied !) du col de la Bonette et l’arrivée au sommet complètement désertique. A l’étranger, je retiens la belle « balade » vers le refuge Munkebu sur les îles Lofoten. Si le ciel est dégagé, c’est une rando assez courte qui vaut le détour et on peut toujours rallonger…

    1. Les carnets d'une runneuse dit : Répondre

      Merci Pierre, on sent l’âme de l’aventurier qui parle !

      1. PN dit : Répondre

        Hello again Elsa ! Il faut quand même que je rajoute la «Causeway Coast Way » trail en Irlande du Nord (environ 50 kms) qui est une section de la fameuse Ulster Way, l’un des plus longs parcours du Royaume Uni et de la République d’Irlande. La Causeway Coast Way fait passer, entre autres, par la Chaussée des géants et par le petit pont suspendu Carrick-a-Rede. En espérant que les éboulis n’empêchent pas d’emprunter le sentier côtier…

Laisser un commentaire