Surmonter les excuses pour ne pas aller courir

Quand j’ai commencé à me mettre à la course à pied, j’ai souvent été victime d’une ennemie redoutable : la flemme.

Sournoise et perverse, elle se manifestait sous différentes formes pour ne pas être démasquée mais j’ai fini par la reconnaître et l’amadouer.

Tout n’est pas perdu rassurez-vous, maintenant que vous êtes au courant, plus d’excuse pour reporter la séance hebdomadaire de running et mettre à mal le conseil primordial : la régularité ! (Cf. vos premiers pas en running).

Beaucoup de mes proches sont encore sous l’emprise de ces excuses, j’espère par cette infographie, les aider à changer d’avis.

8 Commentaires

  1. Ah ah ! Je vais conseiller aux runneurs de la maisonnée de lire ce billet pour les motiver. Moi j’en connais un rayon en excuses (non valables) pour ne pas aller nager ou danser… chacun son domaine !!

    1. Les carnets d'une runneuse dit : Répondre

      Ah oui, je crois que les excuses s’appliquent à tous les sports !

  2. Super article, tu m’as bien fait rire! Moi qui commence tout juste la course à pieds, je me retrouve dans quelques unes de ces phrases!
    Bisous!

    1. Les carnets d'une runneuse dit : Répondre

      Et même après plusieurs année de pratique tu verras, les excuses sont toujours au rendez-vous ! Mais là le beau temps arrive alors pas d’excuse !

  3. Hello, ton article en dit long… Sur les flemmardes que vous sommes ^^
    Promis j’arrête de me trouver des excuses 😀
    Camille

    1. Les carnets d'une runneuse dit : Répondre

      Cela me rassure de voir que nous sommes toutes pareilles ! Il ne faut pas se poser de question et y aller, le plus dur est déjà fait une fois que l’on s’est changées et que l’on a franchi le seuil de la porte !

  4. C’est vraiment sympa et j’adore tes infographies !
    Je cours en intérieur donc je ne peux pas donner toutes tes excuses hahaha 🙂
    Mais je me retrouve dans le « je suis fatiguée » 🙂

    1. Les carnets d'une runneuse dit : Répondre

      Merci Camille ! Même en intérieur je suis sûre que l’ont peut trouver mille et une excuses. A nous de les surmonter !

Laisser un commentaire