Ut4M jour 2 : l’Oisans pas à pas

La deuxième journée de reportage autour de l’Ut4M débute ce matin à 7H au départ de Vif. Les coureurs se retrouvent nombreux dans le grand bâtiment d’attente et l’effort généré la veille dessine sur les visages une fatigue tout juste palpable.  Pieds bandés et ampoules soignées à la va vite, vérification de la poche à eau qui fuit, réserves de pâtes de fruits…L’ambiance d’avant-course est un joyeux mélange de préparatifs et d’euphorie.

Photo : Nacho Grez

Aurélien Collet, Mohamed El Morabity et Guillaume Beauxis, les trois vainqueurs du premier challenge, se préparent juste devant mes yeux et j’ai un peu honte en songeant aux courbatures que m’ont données la veille les quelques kilomètres de marche parcourus dans le Vercors.

 

Après avoir suivi les coureurs au ravitaillement de Laffrey, nous nous rendons au lac du Pourssollet et en entendant les cloches des vaches qui tintinnabulent, notre guide bénévole, Lionel, lance une idée : « Et si nous allions jusqu’au plateau des lacs à pied ? »

Avez vous déjà vu un ravitaillement si tentant ?

Voilà une fine équipe en route pour une randonnée qui durera trois heures et qui aura surtout le mérite de nous faire croiser les premiers coureurs (qui nous ont doublé à une allure indécente !). J’ai essayé de regarder leurs pieds attentivement pour voir comment ils s’y prenaient pour grimper aussi vite mais mes yeux n’ont pas été assez rapides !

Les coureurs qui nous distancent

En haut du plateau, la vue est magnifique. Les photos ne rendent rien comparé aux paysages que nous avons pu observer, trempant nos pieds dans l’eau fraîche du lac noir, respirant cet air pur à 1900 mètres d’altitude, dévorant des yeux les montagnes environnantes.

Photo : Bernadette Gaigé

Le retour est plus technique, avec une descente caillouteuse et glissante sur certaines parcelles. Je sens que mes entraînements parisiens ne peuvent rivaliser avec le dénivelé des Alpes.

Photo : Bruno Lavit

Nous retournons à Grenoble pour le départ de l’Ut4M XTREM, qui commence à 18h.

Photo : Benoit Audige

Dans ma précipitation d’hier, j’ai oublié de vous dire que j’avais participé à une interview pour la radio Aviva Montpellier qui m’a présentée comme une invitée d’honneur (ne rigolez pas svp !). Je vous la transmets ci dessous mais vous préviens : j’ai fait des bourdes ! D’une je n’ai pas annoncé correctement l’Ut4M, j’ai baragouiné « l’ultra trail » mollement, de deux j’ai répondu que pour récupérer du manque d’oxygène il fallait faire de la cryothérapie et de trois j’ai un énorme accent du sud qui revient.

Je partage ce moment cocasse avec vous : https://soundcloud.com/radioaviva88fm/l-invite-sportif-elsa-glachant-5eme-edition-ultra-tour-4-massifs

Avant de partir à la chasse aux coureurs de l’Ut4M XTREM à Lans en Vercors, je vous propose de vous retrouver demain pour des conseils de traileurs 🙂

 

7 Replies to “Ut4M jour 2 : l’Oisans pas à pas”

  1. Nous allons te suivre durant ces 4 jours en tant que reporter officiel sur l’UT4M, encore une bonne expérience et bravo pour ton interview à la radio

    1. Les carnets d'une runneuse dit : Répondre

      Merci beaucoup, les textes sont moins soignés que d’habitude car je rédige au jour le jour mais cela permet d’être au courant en temps réel.

  2. Merci Elsa pour la présentation de cette 2eme journée. Et bravo pour cette interview radiophonique au sommet ! Je trouve que tu t’en es sortie comme une pro !!

    1. Les carnets d'une runneuse dit : Répondre

      Merci beaucoup. Malgré les quelques gaffes et l’accent du sud qui revient à mort ça ne s’est pas trop mal passé.

  3. J’ai eu envie de m’inscrire cette année mais j’ai hésité parce que je pensais que le niveau serait trop élevé. Y a t’il des massifs plus abordables que les autres ?

    1. Les carnets d'une runneuse dit : Répondre

      Tout dépend de ton niveau ! Pour tout te dire j’ai hésité aussi et l’ambiance était telle que je pense faire un massif l’an prochain (avec de l’entrainement bien sûr !). Je te conseille le Vercors ou la Chartreuse pour commencer, plus abordable d’après les coureurs.
      A l’an prochain sur la course alors 🙂

  4. Super interview ! Pour ma part je me demande encore comment on peut réussir de telles prouesses ?! Bravo à tous les participants ! Et encore merci pour cet article et les belles photos qui vont avec…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.